Maîtrise en urbanisme

Cheminement et structure

Le programme, d’une durée minimale de deux ans, peut être suivi selon deux cheminements : avec mémoire ou avec travail dirigé. Il comporte 45 crédits répartis comme suit :

Dans le cas du cheminement avec mémoire :

  • 15 crédits obligatoires
  • 6 crédits à option ou au choix (cours)
  • 24 crédits obligatoires (recherche et rédaction du mémoire) 

Dans le cas du cheminement avec travail dirigé :

  • 21 crédits obligatoires (atelier et séminaire méthodologique)
  • 12 crédits à option ou au choix (cours et stage)
  • 12 crédits obligatoires (recherche et rédaction du travail dirigé)

Le mémoire et le travail dirigé sont des activités de synthèse de fin d’étude supervisées par un directeur de recherche qui doit être choisi parmi les professeurs de l'École d’urbanisme et d'architecture de paysage. Il s’agit dans les deux cas du résultat d’un travail individuel dans le champ de l’urbanisme, où l’étudiant démontre sa capacité à maîtriser un sujet. Cette activité comporte un dosage équilibré d’ingrédients théoriques et empiriques et s’inscrit dans une perspective d’intervention.

Le mémoire comporte une base théorique (revue de la littérature, état des connaissances et positionnement) de même qu’une recherche appliquée originale. Le travail dirigé est plus court, plus concret et appliqué mais repose lui aussi sur un état des connaissances. Il peut alternativement prendre la forme d’un projet, comporter des propositions d’intervention ou des recommandations.

Un stage en milieu professionnel est possible dans le cheminement avec travail dirigé.

Dans les deux cheminements, la formation est également fortement axée sur un atelier d’intervention qui consiste en l’élaboration d'une stratégie, d'un programme ou d'un projet, à l'échelle métropolitaine ou locale, sa programmation, son montage institutionnel, et l’évaluation de ses impacts. L’atelier incite à l’inventivité et permet d’appliquer les connaissances acquises. Supervisé par des professeurs et des chargés de formation pratique, de même que les séances de critique des projets réalisés auxquelles assistent des praticiens, il offre une occasion privilégiée de discuter avec des professionnels et de prendre conscience des exigences de la pratique.

Les étudiants n’ayant pas de baccalauréat en urbanisme pourraient devoir suivre jusqu’à 15 crédits d’activités d’initiation à l’urbanisme, après évaluation de leur formation antérieure par le comité des admissions.

Pour plus de détails, consultez le plan global d’études et la description complète de la structure du programme.