Entrevue avec Paula Negron-Poblete sur les incitatifs à la mobilité des aînés

- Urbanisme

Les banlieues et quartiers en périphérie du centre-ville de Montréal manquent « d'ambiance urbaine qui inciterait les personnes âgées à marcher », selon Paula Negron. « Ce qui manque, c'est un incitatif autre que le fait que ce soit une demande du médecin », ajoute-t-elle.

La professeure à la Faculté de l’aménagement déplore que les centres commerciaux soient à peu près la seule destination qui regroupe tout ce que recherche un aîné à l’extérieur de sa résidence  des commerces, des cafés et d’autres lieux de socialisation, du chauffage en hiver, de l’air climatisé en été et l’absence de grandes rues à traverser. Le centre commercial, c’est très bien, mais on ne peut pas y aller tous les jours, résume-t-elle.

Extrait de Radio-Canada.ca. Écouter l’entrevue à Radio-Canada.