Paul Lewis analyse le dossier du prolongement du métro

- Urbanisme

Neuf ans après l’inauguration des trois stations de la ligne orange au nord de l’île de Montréal, la question se pose quant à la possibilité de prolonger la ligne orange à l’autre extrémité en ouvrant des stations dans l’arrondissement de Saint-Laurent et en poursuivant la branche ouest jusqu'au carrefour Laval.

Saint-Laurent étant l’un des pôles d’emploi majeurs de la grande région montréalaise, l’achalandage qu’il génère pourrait, selon certains, justifier la construction de stations de métro. Mais les avis sont partagés sur la pertinence d’un tel investissement. Selon Paul Lewis, une telle solution n’est pas optimale pour contrer l’étalement urbain en plus de priver les habitants de l’île de Montréal de nouvelles stations. « Le métro pose des problèmes de surcapacité dans la zone centrale et on ne veut pas rajouter encore plus de gens dans les banlieues », estime M. Lewis.

Lire l’intégralité de l’article dans Huffington Post.