Lettre du directeur de l'Institut d'urbanisme

Nos diplômés de l’institut d’urbanisme se voient ouvrir, dans cette première moitié du XXIè siècle, une diversité inédite de débouchés professionnels. L’appétence pour les urbanistes au Québec comme ailleurs vient d’une aptitude qu’on leur reconnait de plus en plus : savoir dénouer des situations d’aménagement de plus en plus complexes tant sur le plan de leur compréhension que sur celui de la décision. L’aller-retour entre théorie et pratique, le croisement des savoirs, l’art de la médiation et de la traduction des langages spécialisés, autant de compétences qui sont au cœur de la formation d’urbaniste et qui trouvent tout leur sens au service d’une action collective urbaine soumise à de fortes tensions entre compétitivité territoriale, préservation des ressources et du cadre de vie, et équité sociale. L’ensemble des  travaux présentés à l’exposition des finissants témoigne de cette diversité des approches dans la complexité des villes et des territoires.

De nombreux défis attendent ces futurs urbanistes : le changement climatique qui peut être source de nouvelles vulnérabilités, et donc d’iniquités, mais qui réintroduit aussi l’idée d’adaptation, et donc d’anticipation dans la conduite de l’action urbaine; la transformation des modes de consommation et plus largement des modes de vie, qui réinterroge la nature des services qu’un cadre urbain offre à une population; l’accentuation des tensions qu’accumulent les métropoles dans une globalisation de plus en plus mouvante, mais aussi la décroissance durable de larges portions du territoire habité qu’il faut accompagner. Relever ces défis demande une vision claire de ce qui est attendu de l’urbaniste : faire que la qualité de vie urbaine soit accessible à tous, savoir être proche de la décision et lucide sur l’exercice du pouvoir, être garant dans le long terme des décisions du moment, enfin s’exercer continuellement à traduire dans un langage spatial accessible à tous, les innovations techniques, organisationnelles et sociales de l’action urbaine. S’ils restent fidèles à cette vision, les jeunes professionnels qui prennent leur essor aujourd'hui vont prendre toute leur chance de réussite, que je souhaite la plus épanouissante possible.

Franck Scherrer
Mai 2013

Voyez le livret des finissants:

Liste des exposants

(AM) : Atelier de maîtrise
(M) : Travail dirigé ou mémoire de maîtrise